Veuillez sélectionner votre pays


Qu’est-ce que l’alimentation intuitive ?

Reading Time: 4 minutes

Qu’est-ce que l’alimentation intuitive et quelle est la différence avec le fait de manger en pleine conscience ?

Faire des régimes, compter les calories, être obsédé par la nourriture et avoir honte de son corps : l’alimentation intuitive est tout le contraire de cela. Il y a environ vingt ans, ce concept a été développé par écrit pour le grand public par Evelyn Tribole et Elise Resch. Elles ont écrit un livre qui mettait notamment en avant les principes de base de l’alimentation intuitive.1

L’idée principale est de rejeter le manège des régimes, d’accepter son corps et d’être à l’écoute de ses véritables besoins.

Beaucoup d’entre nous n’ont pas la moindre idée de ce que c’est que de manger de la sensation de faim jusqu’à satiété. Et pour compliquer encore les choses, que faire si la nourriture dont nous avons envie n’est pas saine ?

L’alimentation intuitive s’adapte aux vrais besoins de votre corps

Les régimes à la mode et les changements de style de vie excluant certains aliments, ou les concepts nous disant quand manger et quand rester le ventre vide, changent plus vite que les saisons. L’alimentation intuitive, c’est totalement le contraire. L’idée est la suivante : écouter ce que dit son corps et ses besoins, au lieu de s’imposer des limites et des instructions de consommation. L’alimentation intuitive est basée sur l’idée que notre corps connaît le chemin. On doit juste être connecté à lui, rester à son écoute et suivre ce chemin.

La recherche a démontré que les régimes n’étaient pas une solution durable. Même si une personne faisant un régime parvient à perdre du poids, elle le reprend en général.2 Mais nous continuons tous à tomber dans le piège des régimes qui limitent le nombre de calories, les féculents, les graisses et le sucre, et qui fixent des moments où nous pouvons, ne pouvons pas ou ne devrions pas (bonjour le sentiment de culpabilité !) manger.

La complexité de notre relation à la nourriture

Nous entretenons une relation complexe avec la nourriture : elle est en partie naturelle, biologique et évoluée, et en partie cultivée, apprise et socialisée. Les campagnes agressives de food marketing nous donnent envie de manger, manger et manger encore. Les émotions et le stress de la vie moderne nous conduisent à manger même lorsque nous n’avons pas vraiment faim. Notre famille d’origine et nos expériences culturelles nous transmettent leur vision de l’alimentation en termes de qualité et de quantité.

Tout est dans la confiance : avoir confiance en soi et dans la dynamique entre son ventre et sa tête. Il s’agit d’être à l’écoute de son corps et d’apprendre à lui refaire confiance.

Certes, cela veut dire qu’on peut consommer du gâteau, du vin et des hamburgers de temps en temps. Mais l’alimentation intuitive consiste autant à savoir quand votre estomac est satisfait qu’à calmer votre faim.

Suivez l’exemple des mangeurs intuitifs par excellence : les bébés

Si vous avez déjà vu un nouveau-né ou un bébé boire du lait au sein ou avec une tétine de biberon à faible débit, c’est un exemple de la forme d’alimentation intuitive la plus authentique. Le bébé boira quand il a faim, au début avec vigueur, puis en ralentissant et en prenant des pauses à la fin. Les bébés se focalisent sur le fait de manger et sur l’expérience qu’il y a autour, à savoir la sensation d’être dans les bras de la personne qui s’occupe d’eux et l’odeur du lait. Et ils arrêtent généralement de téter le sein ou la tétine du biberon quand ils sont rassasiés. Avec le sein ou une tétine de biberon au débit similaire, la plupart des bébés s’alimentent sans excès.

Un autre concept en matière d’alimentation intuitive consiste à se débarrasser du sentiment de culpabilité lié à la nourriture, et à manger ce que l’on veut. Faites la paix avec la nourriture. La nourriture peut être bien plus qu’un simple carburant pour notre corps. Elle peut être une source de plaisir et d’expériences satisfaisants. Mais elle peut aussi tourmenter notre conscience pendant des jours lorsqu’on ressasse les décisions qu’on a prises en matière d’alimentation. Cette valse coupable entre le bien et le mal n’est pas seulement malsaine, mais aussi inutile.

Alimentation intuitive contre alimentation en pleine conscience

L’un des principes de base consiste à commencer à manger en fonction de ce que vous dit votre corps. Cela signifie que vous devez être très attentif à vos sensations de faim, de satiété et à vos envies. On mange souvent sans réfléchir. On regarde ce petit gâteau en salle de pause et on s’en veut de le manger aussitôt qu’on le met dans la bouche. Le voilà englouti en quelques secondes ! Mais quel goût avait-il ? Quelle texture avait-il ? L’avons-nous apprécié, ou avons-nous au moins ressenti quelque chose en le mangeant ? L’alimentation intuitive met en avant le facteur plaisir de la nourriture et nous invite à l’accueillir sans jugement. La pleine conscience en matière d’alimentation nous encourage à être attentif à chaque aspect de la nourriture que nous mettons dans notre bouche et à vivre pleinement cette expérience.

La pleine conscience en matière d’alimentation nous invite également à prêter attention à la manière dont on se sent après avoir mangé certains aliments, et à utiliser ces impressions pour ajuster notre alimentation en conséquence. Chez les personnes mangeant beaucoup d’aliments très transformés et/ou de fast-food, les sens du goût et de l’odorat sont souvent affaiblis, et elles ne font aucun lien entre ce qu’elles mangent et la manière dont elles se sentent, à savoir souvent « pas très bien ». La première étape consiste donc à se renseigner et à basculer progressivement sur une alimentation constituée d’aliments non transformés et de préférence bio. Au bout d’un certain temps, la plupart des gens retrouvent leur capacité à déceler le goût et l’odeur des « vrais » aliments qu’ils aiment tout particulièrement, ainsi que les changements discrets de sensations après avoir mangé des aliments ou des groupes d’aliments précis. Une fois que vous arrivez à faire cela, vous êtes sur la bonne voie pour adopter une alimentation intuitive.

Rester focalisé sur une alimentation intuitive

La difficulté, c’est qu’il faut faire un très grand travail psychologique pour prendre de bonnes habitudes en matière d’alimentation intuitive et de pleine conscience. Comme pour toute pratique de pleine conscience, ou même pour tout mode de vie sain, nous devons entièrement revoir notre façon de penser, parfois plusieurs fois par jour ou même plusieurs fois au cours d’un repas ! Mais en se demandant simplement en quoi consiste l’alimentation intuitive lorsqu’on commence à avoir faim, nous modifions notre relation à la nourriture et commençons à en ressentir les bienfaits physiques, mais également psychologiques. Une fois que l’on a adopté cette façon de penser, l’alimentation intuitive devient bien plus simple et plus naturelle.

  1. Tribole, Evelyn, and Elyse Resch. Intuitive Eating: a Recovery Book for the Chronic Dieter: Rediscover the Pleasures of Eating and Rebuild Your Body Image. St. Martin’s Paperbacks, 1996. []
  2. Lowe, Michael R., et al. “Dieting and Restrained Eating as Prospective Predictors of Weight Gain.” Frontiers in Psychology, vol. 4, June 2013, doi:10.3389/fpsyg.2013.00577. []