Veuillez sélectionner votre pays

Pascale Martinez - Indépendant Lifeplus Associé


Comment aider les étudiants à mieux gérer leur stress ?

Reading Time: 7 minutes

Qu’est-ce que le stress ?

Nous sommes confrontés au stress tout au long de notre vie. Celui-ci est provoqué par des facteurs courants que nous connaissons tous, comme d’importants bouleversements dans la vie, un sentiment d’incertitude à propos de l’avenir, la maladie, les conflits et les problèmes financiers. Même s’il peut donc occasionner de réels problèmes pour notre santé mentale, le stress n’est pas toujours une mauvaise chose. En réalité, dans certaines circonstances, le stress positif sur une courte durée peut nous donner la motivation nécessaire pour réussir et surmonter les obstacles. Cependant, avec la pandémie de Covid, les niveaux de stress ont augmenté chez presque tout le monde, et en particulier chez les jeunes. 

Un rapport de 2021 publié par Student Minds, association caritative britannique pour la santé mentale des étudiants, révèle que « les jeunes adultes ont été particulièrement touchés pendant la pandémie, avec trois grandes difficultés : la suspension des cours, la diminution des perspectives d’emploi et la réduction des contacts sociaux avec leurs amis ».1  

Les étudiants sont-ils particulièrement sujets au stress ?

Oui. Nous savons que le stress est très courant chez les étudiants. D’après le National Health Service (système de santé public britannique), « l’université peut être une expérience amusante et exaltante, mais également stressante.  On peut être stressé par le fait de commencer l’université, de passer des examens, de respecter les échéances, de vivre avec des personnes avec lesquelles on ne s’entend pas, ou lorsque l’on pense à l’avenir. » 2

Avant même la pandémie, de nombreuses études en Europe et aux États-Unis signalaient régulièrement un pourcentage élevé d’étudiants en proie au stress et à l’anxiété à cause de différents facteurs. Nombre de ces étudiants craignaient de faire part de leurs problèmes de santé mentale et d’être stigmatisés s’ils demandaient de l’aide.

3

4

5

Pourquoi les niveaux de stress sont-ils si élevés chez les étudiants ?

Aller à l’université constitue une étape importante de la vie qui entraîne son lot de défis. Les étudiants doivent s’adapter aux exigences scolaires et aux échéances, et beaucoup d’entre eux goûtent en même temps pour la première fois à l’indépendance. C’est une période d’adaptation rapide qui implique de passer des habitudes familières de l’enfance aux réalités de l’âge adulte. Il faut apprendre à s’entendre avec ses colocataires dans une nouvelle ville, se faire des amis, gérer un budget limité et peut-être avoir la responsabilité d’un emploi à temps partiel en parallèle des études. Tous ces changements peuvent susciter à la fois de l’anxiété et de l’enthousiasme.

Les étudiants évoquent le plus souvent les facteurs de stress suivants :

  • la pression scolaire et les échéances ;
  • les examens ;
  • les difficultés à gérer son temps ;
  • les mauvaises habitudes comme la consommation excessive d’alcool ;
  • la solitude ou le « mal du pays » ;
  • les mauvaises habitudes alimentaires en raison du budget/de la situation ;
  • la pression financière et les dettes ;
  • un logement de mauvaise qualité ;
  • des difficultés relationnelles entre amis ou au sein du couple
  • l’adaptation à un nouvel environnement ;
  • la peur de l’échec ; et
  • l’inquiétude à propos des futures perspectives professionnelles.

Quels sont les signes indiquant que je ressens du stress ?

Selon MIND, une association caritative britannique pour la santé mentale, certains des signes de stress courants que l’on ressent fréquemment sont :

  • l’irritabilité ;
  • l’anxiété ;
  • le surmenage ;
  • l’incapacité à être heureux ou à avoir foi en l’avenir ; et
  • l’incapacité à calmer son esprit, à se concentrer ou à lâcher prise.

Au fil du temps, ces sentiments peuvent aggraver le stress des étudiants en instaurant un cercle vicieux qui se caractérise par une incapacité à prendre des décisions, ainsi que par une tendance à éviter les situations au lieu de les affronter, à trop manger ou boire et à s’éloigner de ses amis et de sa famille. Ils peuvent également entraîner des symptômes physiques de plus en plus invalidants, comme des crises de panique, de l’insomnie, des douleurs musculaires, des maux de ventre et des maux de tête. Le stress peut avoir un impact très négatif sur notre santé physique et émotionnelle, c’est pourquoi il important d’en reconnaître les signes et d’agir pour les traiter et les gérer.

6

Que puis-je faire pour traiter les causes du stress et m’aider à faire face ?

Si vous êtes étudiant et que vous ressentez du stress, vos inquiétudes sont probablement liées à un ou plusieurs de ces domaines :

  • le stress lié aux études ;
  • le stress lié au logement ;
  • le stress social ; et
  • le stress financier.

Quels que soient les défis auxquels vous devez faire face, il existe des stratégies et des compétences essentielles accessibles à tous pour atténuer et gérer le stress. 

Prenez le contrôle et soyez positif
L’une des principales causes de stress est le sentiment que nos problèmes sont hors de contrôle. En prenant le contrôle de manière active et en affrontant vos peurs, vous vous sentirez mieux capable de trouver une solution. Faire preuve d’optimisme et identifier les choses qui vous procurent un sentiment de reconnaissance sont aussi d’excellents moyens de combattre le stress. Il existe une vaste gamme d’applications de pleine conscience qui peuvent vous y aider.

Gérez votre temps
Il peut être très stressant de manquer de temps à l’approche d’une échéance. Si vous avez du mal à gérer votre temps, essayez d’utiliser des applications pour vous organiser. Décomposez le travail en parties gérables pour ne pas vous décourager. Assurez-vous de prévoir des pauses pour vous reposer et manger, hiérarchisez les tâches urgentes et non urgentes et rédigez un planning pour mieux contrôler la situation.

Apprenez à établir un budget
Créez une feuille de calcul simple pour vous aider à équilibrer vos recettes et vos dépenses. Soyez à l’affût des offres et des réductions pour les étudiants en magasin et en ligne, et apprenez à tirer le meilleur parti de votre budget.

Prenez soin de vous
Essayez d’adopter une routine de sommeil. Allez vous coucher et levez-vous aux mêmes heures pour lutter contre les hormones du stress et conserver une attitude positive. L’exercice physique et une alimentation saine contribuent également à votre bien-être. Essayez de ne pas compter sur l’alcool, car il s’agit d’une solution à court terme qui pourrait empirer votre état. Pensez à vous déconnecter des réseaux sociaux lorsque vous n’avez pas le moral. N’oubliez pas que la vie des autres n’est généralement pas aussi formidable que ce que les réseaux laissent croire. Prenez le temps de pratiquer les activités que vous aimez, que ce soit la lecture, la musique ou la pâtisserie.

Exprimez-vous et demandez de l’aide
Parlez à vos amis, à votre famille ou demandez de l’aide au service de santé de votre université. Parfois, le simple fait de partager vos inquiétudes peut être la première étape pour vous sentir plus apte à faire face, voir la situation sous un angle différent ou trouver des ressources pour vous aider.

Trouvez votre tribu
Une communauté qui vous ressemble vous aide à vous sentir accueilli, améliore votre humeur et vous apporte un soutien social important. Recherchez du côté des clubs et des associations. Il existe un groupe pour toutes les activités, du sport jusqu’à la musique et l’informatique, en passant par les jeux vidéo ou le théâtre amateur.

En quoi apprendre ces techniques de gestion du stress m’aidera-t-il pour l’avenir ?

La bonne nouvelle, c’est qu’apprendre à gérer le stress des études dès maintenant sera bénéfique pour votre avenir. En considérant une situation stressante comme une opportunité plutôt que comme une menace, vous pouvez tirer parti de ce stress pour augmenter votre énergie, renforcer votre concentration et trouver la motivation pour faire face à l’adversité. Chaque fois que vous réagissez de manière positive à un défi, par exemple en réussissant à travailler sous pression pour rendre un devoir ou en faisant un exposé devant toute la classe, vous démontrez et améliorez votre propre capacité à atteindre vos objectifs.

Une fois que nous avons appris à surmonter et à maîtriser les situations stressantes, notre aptitude à gérer le stress futur augmente. Lorsque nous parvenons à bien gérer le stress, nous reprogrammons notre cerveau de manière à répondre avec encore plus d’efficacité la fois suivante et nous renforçons notre résilience. Nous pouvons même commencer à accueillir le stress positif dans nos vies en repoussant nos limites pour sortir de notre zone de confort grâce à de nouvelles expériences, qu’elles soient physiques, mentales ou émotionnelles. Plus nous réussissons, plus nous sommes confiants et déterminés, et plus nous affronterons facilement les revers ou les déceptions.

Kelly McGonigal, docteure en psychologie de la santé, a donné l’une des conférences TED les plus populaires de tous les temps en 2013 sur les bons côtés du stress. Elle affirme que lorsque l’on apprend à redéfinir sa façon de penser au stress, on devient moins anxieux et on se sent plus capable. Kelly McGonigal explique :

« Si vous pensez que le stress sert uniquement à fuir face à un tigre, bien sûr, ce n’est pas très productif. Si en revanche vous comprenez que le stress que vous ressentez est le mécanisme biologique qui vous permet d’apprendre, de vous améliorer et de développer votre force, vous changez complètement votre façon de penser. » 7

Les étudiants qui apprennent des techniques de gestion du stress seront capables de faire face aux problèmes et de surmonter les obstacles sans crainte. Ce développement personnel renforce leur confiance en eux et génère un cycle vertueux de progrès et de bienfaits. En apprenant à rester calme, y compris dans les situations délicates, ils se sentiront victorieux, accomplis et en bonne santé. Et peut-être plus important encore, ces aptitudes fondamentales constitueront un atout précieux pour les entretiens d’embauche, les stages et lorsqu’ils entreront enfin dans le monde du travail.

Comment puis-je réduire mon stress ?

En 2020, l’Organisation mondiale de la santé a créé un manuel gratuit rempli d’informations pratiques, de conseils et de techniques, destiné à tous ceux qui, partout dans le monde, sont stressés.

Intitulé Faire ce qui compte en période de stress : un guide illustré, il recommande les actions suivantes :

  1. S’ancrer : apprendre à se concentrer, à s’impliquer et à être attentif ;
  2. Se décrocher : gérer les pensées et les sentiments difficiles ;
  3. Agir en accord avec ses valeurs personnelles : trouver des moyens d’agir sur ce qui compte pour vous et influencer de manière positive les personnes et le monde autour de vous ;
  4. Être bienveillant : envers nous-mêmes et les autres ; et
  5. Faire de la place : à des pensées et des situations difficiles au lieu de les éviter.8

Souvenez-vous de ces conseils :

  • Demandez de l’aide ;
  • Ne manquez pas les cours et respectez les échéances ;
  • Prenez soin de vous ;
  • Prenez part à des activités extra-scolaires ;
  • Faites de l’exercice et mangez sainement pour garder votre corps et votre esprit en bonne santé ;
  • Veillez à dormir suffisamment ;
  • Restez en contact avec vos amis et votre famille ; et
  • Riez, dansez et amusez-vous pour créer un équilibre.
  1. University Mental Health: Life in a Pandemic Listening to higher education communities throughout 2020/2021 []
  2. Student stress []
  3. Mental health statistics: stress []
  4. University students’ strategies of coping with stress during the coronavirus pandemic: Data from Poland []
  5. Undergraduate Student Reference Group []
  6. How to manage stress []
  7. A Stanford psychologist has a simple mental exercise for tackling student stress []
  8. Doing What Matters in Times of Stress []