Veuillez sélectionner votre pays

Pascale Martinez - Indépendant Lifeplus Associé


Qu’est-ce que le sport en pleine conscience et pourquoi est-ce important ?

Reading Time: 4 minutes

« Pleine conscience » est un terme que l’on entend beaucoup ces derniers temps, et on souligne particulièrement l’importance de faire les choses « en pleine conscience ». Mais qu’est-ce que cela signifie ?

Dans le milieu du sport, le Dr Aria, psychologue, définit l’activité physique en pleine conscience comme le fait de « mettre de côté les pensées indésirables et les distractions, et de diriger son attention sur les sensations physiques, la respiration et les mouvements du corps. »1

Quels sont les bienfaits de la pratique du sport en pleine conscience ?

Faire du sport en pleine conscience permet de gagner en efficacité et de réduire les risques de blessure. Cela entraîne une expérience plus positive en matière de perception de son corps et de ses capacités. En se focalisant sur ce que fait votre corps et comment vous vous sentez, votre esprit et vos muscles seront davantage reliés entre eux, vous permettant de donner le meilleur de vous-même. Des études ont montré qu’on pouvait obtenir des résultats plus rapides et plus efficaces en se concentrant simplement sur le muscle sollicité.2

Running en pleine conscience

Pratiquer le running en pleine conscience peut contribuer à optimiser les bienfaits de l’exercice physique sur la santé mentale, et la nature même du running (qui consiste à placer de manière répétée un pied devant l’autre) se prête naturellement à une sorte de méditation, car vous vous focalisez sur votre respiration et sur les mouvements de votre corps. Des études ont montré que le fait de se concentrer sur ses sensations en courant, d’être en phase avec son corps et de se détacher des distractions du quotidien pouvait améliorer les performances des coureurs.3

Respiration en pleine conscience

Nous respirons tous, tout le temps, mais c’est quelque chose de tellement naturel que nous ne réfléchissons même pas à la manière dont nous respirons. Pourtant, le fait de se concentrer sur sa respiration peut vraiment aider lors de la pratique sportive. Vous pouvez utiliser votre respiration pour soutenir vos performances, mais pour cela, inutile d’attendre le début de l’entraînement. Essayez de prendre de profondes inspirations avant votre séance pour apaiser votre esprit et vous préparer à ce qui vous attend. Durant votre pratique sportive, commencez en douceur et prêtez attention à la manière dont réagit votre respiration. Déterminez si votre respiration se fait plus superficielle ou plus profonde, et faites attention à la manière dont votre corps réagit en fonction de l’intensité de l’effort.

Marche en pleine conscience

Les principes qui s’appliquent pour le running en pleine conscience sont aussi valables pour la marche en pleine conscience, et cette dernière peut s’avérer tout aussi bénéfique pour la santé. Des études ont en effet montré que le fait d’observer la nature ou de s’y promener pouvait avoir un effet ressourçant sur le cerveau.4 Lorsque vous bougez, vous êtes concentré sur cette action et les sensations qu’elle procure à votre corps. Cela peut empêcher votre esprit de créer des pensées parasites et stressantes. Au contraire, vous êtes focalisé sur le moment présent, ce qui vous aide à conserver un bon équilibre mental. Ceci dit, il est normal d’être distrait parfois ; alors si votre concentration commence à faiblir, ne soyez pas trop dur envers vous-même. Laissez ces pensées parasites entrer dans votre esprit puis laissez-les repartir doucement, et essayez de revenir calmement au moment présent.

Six manières de faire du sport en pleine conscience

Le sport est parfois utilisé comme un moyen de « décrocher » de notre environnement, mais la pratique du sport en pleine conscience consiste à faire le contraire : au lieu de laisser notre esprit vagabonder, il s’agit de le ramener à l’activité physique pratiquée, en prêtant attention à ce qui se passe dans le corps et à la manière dont corps, esprit et respiration sont interconnectés.

  1. Observez ce qui vous entoure : que vous soyez en intérieur ou en extérieur, soyez vraiment attentif à ce qui vous entoure (la vue, les odeurs et les sons).
  2. Écoutez votre corps et vos sensations : au lieu d’essayer de penser à autre chose lorsque vous commencez à fatiguer, focalisez votre attention sur votre respiration, votre soif et votre corps. Concentrez-vous sur le fait de garder une bonne posture et de bien vous hydrater.
  3. Fixez-vous un but : définissez un objectif que vous voulez atteindre avec votre entraînement et restez focalisé sur celui-ci.
  4. Prenez conscience de vos pensées négatives : au lieu de vous dire « c’est trop dur », essayez d’avoir des pensées motivantes telles que « c’est dur, mais je peux le faire ».
  5. Reconnaissez ce que vous avez accompli : songez à tout le chemin parcouru, et ne vous comparez pas aux autres. Peu importe que quelqu’un marche/coure/nage plus loin ou plus vite que vous, l’important est ce que vous avez accompli aujourd’hui et vos progrès par rapport à hier.
  6. Concentrez-vous sur les muscles que vous étirez : ce que vous faites après votre séance de sport est aussi important que ce vous faites pendant. Ne vous laissez pas distraire pendant vos étirements et concentrez-vous sur ce que vous ressentez au niveau musculaire.

Que vous vous mettiez à peine au sport ou que vous en fassiez régulièrement, le fait de le pratiquer en pleine conscience peut vraiment optimiser vos performances et s’avérer bénéfique pour votre santé physiologique. La prochaine fois que vous ferez du sport, essayez de suivre les 6 étapes ci-dessus et constatez la différence d’un point de vue physique et mental.

  1. https://www.dr-aria.com/ []
  2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6615069/ []
  3. https://digitalcommons.wku.edu/theses/1069/ []
  4. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26124129/ []