Veuillez sélectionner votre pays

Pascale Martinez - Indépendant Lifeplus Associé


Les émotions nous lient et brisent la barrière de la langue

Reading Time: 2 minutes

Comme le disait Allen Klein, « la barrière de la langue n’existe pas lorsque l’on sourit ».

Nous ne parlons pas tous la même langue, mais le simple fait d’être humain nous offre la capacité commune de ressentir et de partager nos émotions, ce qui nous permet de communiquer sans avoir recours aux mots.1

Les langues varient, mais les émotions sont universelles. Nous ressentons, observons et expérimentons tous les mêmes sentiments, peu importe notre culture, nos origines et notre langue. Le fait de ressentir des émotions et de les reconnaître chez les autres constitue l’un des dons les plus puissants de l’être humain. C’est ce qui nous permet de rester en sécurité, d’appréhender notre situation et de déterminer et d’interpréter l’état d’esprit et l’équilibre mental d’autres personnes. Les émotions sont au cœur de nos vies et guident toutes nos décisions.

Que faire lorsque nous souhaitons exprimer nos émotions mais que la barrière de la langue se dresse ?

L’ouvrage « Ethnologue, Languages of the World » recense à ce jour 7 139 langues2, et chacune d’entre elles a une façon bien particulière de décrire les émotions que nous ressentons. De plus, certaines langues possèdent des mots qui ne sont tout simplement pas traduisibles dans d’autres langues. La langue est donc essentielle, mais il ne faut pas en dépendre exclusivement. Nous devons trouver d’autres manières de communiquer.

L’importance du langage corporel

Le langage corporel est tout aussi porteur de sens que le langage verbal. L’intuition y est pour beaucoup, mais nous pouvons distinguer certains indices visuels grâce auxquels nous comprenons ce que les autres ressentent. Par exemple, la plupart des personnes sauront que vous êtes heureux si vous riez et que vous êtes triste si vous pleurez, qu’importe leur culture.

Nous pourrions aller jusqu’à dire que presque chaque mouvement que nous effectuons remplace un mot. En effet, pour dire « non », vous pouvez secouer votre tête de gauche à droite, pour dire « oui » ou « bien », vous pouvez lever le pouce, et pour dire « bonjour », vous pouvez simplement faire un signe de la main. Ces signaux émotionnels sont universels quelle que soit la langue.

Au-delà de la parole et du langage corporel

Il existe plusieurs façons d’exprimer ses émotions sans avoir recours à la parole ou au langage corporel. Passer du temps ensemble, donner ou recevoir un cadeau : toutes ces activités indiquent que vous tenez à une personne et que vous souhaitez nouer des liens avec elle. Cela peut s’avérer utile, car la façon dont vous et une autre personne montrez votre affection peut être complètement différente. Les mots représentent un excellent moyen d’exprimer ses sentiments, à condition que l’autre personne les interprète de la même manière que vous. 

La langue facilite indéniablement la communication. Toutefois, même si vous ne partagez pas la même langue ou les mêmes opinions qu’une autre personne, vous comprendrez tous les deux les mêmes sentiments de joie, de tristesse, de douleur, d’espoir et d’amour. C’est cette faculté à ressentir et à exprimer des émotions qui nous rend humains et qui nous lie tous les uns aux autres, quelle que soit la langue que nous parlons.

  1. https://www.gapyearassociation.org/2017/03/30/making-meaningful-connections-language-barriers/ []
  2. https://www.ethnologue.com/ []