Veuillez sélectionner votre pays

Pascale Martinez - Indépendant Lifeplus Associé


Passer à une alimentation d’automne

Reading Time: 3 minutes

En automne, la nature nous ravie de magnifiques changements de couleur, la fraîcheur du matin nous vivifie et la beauté du crépuscule nous surprend plus tôt… Pour les nombreux amoureux de l’automne, c’est aussi le moment de remplir son assiette avec de délicieux aliments riches en nutriments.

Et ils auraient tort de s’en priver ! Aujourd’hui, nous pouvons aisément consommer tout type d’aliments quelle que soit la période, comme des fruits rouges en hiver ou des asperges en automne. Mais notre planète n’a pas été conçue pour mettre à disposition les mêmes aliments toute l’année.

Pendant des milliers d’années, nos ancêtres ont vécu en fonction des saisons, car ils savaient que c’était nécessaire pour survivre.  La spécificité des aliments disponibles à chaque période de l’année était en effet vitale. Bien sûr, dans le monde d’aujourd’hui, cette question n’est plus aussi essentielle en termes de survie.

L’automne est toutefois une saison propice pour renouer avec la terre et les produits qu’elle a à offrir. Armé de votre volonté et de la pleine conscience, vous pouvez profiter de cette transition et apprendre à vivre en fonction de la saison.

Remettre les compteurs à zéro

En automne, la nature commence à ralentir. Les jours raccourcissent, les températures baissent et les feuilles tombent, nous poussant à la réflexion et à certaines prises de conscience. Cette saison est parfaite pour remettre les compteurs à zéro, surtout en matière d’alimentation.

Purifier le corps en éliminant les toxines et les vieilles cellules accumulées, laisser le système digestif se reposer et définir de nouveaux objectifs alimentaires de saison constituent différents moyens de repartir du bon pied en même temps que la nouvelle saison.

Vous pouvez par exemple essayer les options suivantes :

  • jeûne intermittent : on restreint sa consommation d’aliments pendant une période de huit heures ;
  • jeûne consécutif : on jeûne pendant une période de temps prolongée ;
  • régime d’élimination : on supprime les facteurs déclencheurs d’intolérances alimentaires tels que le sucre, les produits laitiers et/ou le gluten ;
  • régime modifié : on consomme exclusivement certains aliments comme des fruits, des légumes, des céréales complètes, des graisses saines et des protéines maigres, le tout bio et/ou non transformé ; et
  • hydratation suffisante : on fournit à l’organisme la quantité adéquate de liquide pendant les mois plus froids.

Vous pouvez remettre vos compteurs à zéro de façon douce ou intense, pendant un à trois jours, une semaine ou plus. Notez que la surveillance d’un professionnel de santé est recommandée pour les changements alimentaires importants tels que le jeûne. Pensez à bien vous préparer avant de commencer.

Organisez-vous :

  • établissez un programme détaillé avec ce que vous allez manger et quand ;
  • stockez les provisions nécessaires ;
  • munissez-vous des ustensiles de cuisine dont vous aurez besoin ; et
  • faites-vous encourager par votre famille, vos amis, un conseiller nutritionnel, un professionnel de santé ou un groupe de soutien en ligne.

Nourrir votre corps

Une fois le travail de préparation effectué pour ce nouveau départ, il est essentiel de se lancer avec une bonne alimentation, et l’automne offre une multitude de manières d’y parvenir.

Tout d’abord, passez des aliments rafraîchissants de l’été aux plats chauds de l’automne. Remplacez le cru et le non cuit par :

  • des légumes grillés ;
  • des fruits cuits au four ;
  • des protéines maigres cuites ;
  • des bouillons faits maison ;
  • des soupes et ragoûts chauds ; et
  • des thés et cafés chauds.

Ensuite, profitez des trésors de Mère Nature (disponibles dans les nombreux marchés de producteurs locaux ou les épiceries vendant des produits de saison) en cuisinant des aliments tels que :

  • des légumes-racines (patates douces, carottes, navets, rutabaga et betteraves) ;
  • des courges (butternut, courge poivrée, Red Kuri, courge spaghetti et delicata) ;
  • de la citrouille ;
  • du chou kale ;
  • de la roquette ;
  • des pommes ;
  • des poires ;
  • des grenades ;
  • des canneberges ;
  • des figues ;
  • des choux de Bruxelles ; et
  • du chou-fleur.

Enfin, prenez le temps de cuisiner les recettes populaires de l’automne et d’en essayer de nouvelles. Mâchez lentement, savourez vos repas et, si vous le souhaitez, partagez ces plats nourrissants et préparés avec amour en bonne compagnie.

Déguster des pâtisseries et boissons parfumées à la citrouille lorsque les températures baissent fait partie des plus grands plaisirs de l’automne, mais la saison a beaucoup plus à offrir ! 

Réfléchissez à la façon dont vous allez remettre votre système à zéro puis le nourrir correctement, afin de profiter d’un automne enrichissant et bénéfique pour votre santé.   

Références :
https://shawellnessclinic.com/en/shamagazine/the-seasonal-foods-you-should-be-eating-this-autumn/
https://platefulnutrition.co/5-tips-for-transitioning-into-fall/