Veuillez sélectionner votre pays

Pascale Martinez - Indépendant Lifeplus Associé


Les aliments à privilégier et ceux à éviter durant la grossesse

Reading Time: 4 minutes

Pendant votre grossesse, vous devez faire preuve de bienveillance envers vous-même et écouter ce dont votre corps a besoin.

Mais il est tout aussi judicieux de savoir quels aliments sont nocifs pour votre santé et celle de votre bébé en pleine croissance. En procédant à quelques ajustements, vous pourrez profiter d’une alimentation saine et satisfaisante qui ne vous frustrera pas au cours de ces neuf mois.

Les poissons à forte teneur en mercure

Le mercure est un élément très toxique que l’on trouve communément dans les mers polluées. Les poissons qui y vivent peuvent ainsi en accumuler des niveaux élevés. Les concentrations les plus fortes peuvent passer dans votre organisme et s’avérer nocives pour vos systèmes nerveux et immunitaire. Il a également été prouvé que l’exposition au mercure, même en petite quantité, peut entraîner de graves problèmes de développement chez l’enfant. Le requin, l’espadon et le thon font partie des poissons qui contiennent beaucoup de mercure.1

Le poisson cru ou insuffisamment cuit

Malheureusement pour les adeptes de sushis et de fruits de mer, il faut les retirer du menu pendant neuf mois. Le poisson cru présente un risque plus élevé d’infection virale, bactérienne ou parasitaire, comme le norovirus, la salmonelle et la listeria.  Ils peuvent non seulement vous rendre très malade, mais également se transmettre à votre bébé. En outre, la grossesse rend encore plus vulnérable à ces infections. Les recherches montrent en effet que les femmes enceintes ont jusqu’à dix fois plus de chances d’être infectées par la listeria que le reste de la population. 2

Les viandes insuffisamment cuites, crues et transformées

Les problèmes posés par le poisson cru et insuffisamment cuit sont les mêmes pour les viandes insuffisamment cuites, crues et transformées. Elles présentent elles aussi un risque d’infection bactérienne ou parasitaire qui peut vous rendre très malades, vous et votre bébé. La plupart de ces bactéries se trouvent à la surface de la viande. Veillez donc à cuire correctement la viande que vous mangez pendant votre grossesse. La viande transformée comportant également un risque plus élevé d’infection, il est préférable de l’éviter complètement. Si ce n’est pas possible, réchauffez-la jusqu’à ce qu’elle soit très chaude afin d’éliminer toutes les bactéries.

Les produits laitiers non pasteurisés

Comme pour le poisson et la viande, le lait cru et le fromage non pasteurisé ou à pâte molle peuvent contenir un certain nombre de bactéries nocives telles que Salmonella, Listeria, E. coli et Campylobacter. Toutes peuvent causer de graves complications chez votre bébé à naître et vous rendre extrêmement malade.3

Les œufs crus

On trouve des œufs crus dans de nombreux produits, de la mayonnaise maison à la crème glacée, en passant par la sauce hollandaise et les glaçages de gâteaux. Les œufs pochés ou légèrement brouillés peuvent également en contenir des traces. Il est recommandé de les éviter, car les œufs crus présentent un risque plus élevé de contenir de la salmonelle, qui peut nuire gravement à votre santé et à celle de votre bébé.

La caféine

Même si elle peut s’avérer difficile à abandonner, la caféine n’est pas votre meilleure alliée pendant la grossesse. Comme elle est très rapidement absorbée par l’organisme, elle passe facilement dans le placenta où elle s’accumule à des niveaux élevés impossible à métaboliser. Cette accumulation peut provoquer un retard de croissance fœtale, lequel a été associé à une diminution du poids à la naissance et à un risque accru de mortalité infantile ou de maladies chroniques à l’âge adulte.4

Les aliments à consommer à volonté !

Bonne nouvelle pour celles qui aiment le poisson : il existe des alternatives aux fruits de mer et aux sushis, et tous les poissons sauvages ou d’élevage ne présentent pas de taux élevé de mercure ! Parmi les options sûres, on trouve ainsi le cabillaud, l’églefin, le saumon et la truite d’eau douce. Le saumon est particulièrement bénéfique car sa chair contient beaucoup d’acides gras oméga-3, des lipides importants pour le développement de votre bébé.5

Même si les fromages à pâte molle et non pasteurisés sont à bannir, vous devez continuer à consommer des protéines pour répondre aux besoins de votre bébé. Les produits laitiers tels que le lait, le fromage pasteurisé et les yaourts ne présentent aucun danger.

Les œufs crus sont également interdits tant que vous êtes enceinte, mais les œufs en général conviennent tout à fait. Ils constituent en outre une excellente source de choline, essentielle au développement de votre bébé. Ce nutriment contribue en outre à prévenir les anomalies de développement du cerveau et de la colonne vertébrale.6

Les viandes maigres et les protéines représentent d’excellentes sources d’énergie. Le bœuf est particulièrement riche en fer, un oligo-élément capital pendant la grossesse. Comme votre volume sanguin augmente pendant que vous êtes enceinte, vous en avez davantage besoin. Des taux de fer trop faibles au début et en milieu de grossesse sont associés à l’anémie ferriprive, qui peut augmenter le risque de faible poids à la naissance. Alors n’hésitez pas à manger du steak, mais veillez à ce qu’il soit bien cuit !7

Ne vous privez pas non plus d’avocats pendant votre grossesse : ceux-ci sont en effet riches en potassium, qui aide à soulager les crampes aux jambes dont souffrent fréquemment les femmes enceintes. Essayez de ne pas considérer votre grossesse comme une période de privation alimentaire. Vous aurez besoin de plus de calories qu’avant pour favoriser la croissance de votre bébé. En connaissant les aliments à privilégier et ceux à éviter, vous pourrez profiter d’un régime idéal pendant votre grossesse, à la fois satisfaisant et sans danger pour vous et votre bébé.

  1. https://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.1056.9831&rep=rep1&type=pdf []
  2. https://www.cdc.gov/listeria/risk-groups/pregnant-women.html []
  3. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24344105/ []
  4. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15752534/ []
  5. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12509593/ []
  6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3639110/ []
  7. https://pediatrics.aappublications.org/content/126/4/e874.short []