Veuillez sélectionner votre pays

Pascale Martinez - Indépendant Lifeplus Associé


Bien-être : l’évolution de nos besoins au cours de la vie

Reading Time: 4 minutes

Tout au long de la vie, nos besoins nutritionnels évoluent avec nous.1

Peu importe l’âge, une bonne alimentation contribue indéniablement au bien-être. Mais à mesure que nous vieillissons avec grâce, nous pouvons aussi apprendre à adapter nos apports nutritionnels et notre régime alimentaire afin de rester le plus en forme possible et ce, tout au long de la vie.

À 8 comme à 88 ans, certaines choses ne changent pas.2 Une alimentation diversifiée faisant appel à tous les groupes principaux d’aliments constitue la base solide d’une bonne santé. Une consommation d’eau régulière assure une bonne hydratation. Grâce à des apports suffisants en vitamines et minéraux essentiels, notre corps peut fonctionner convenablement. Et nous devrions toujours faire preuve de bon sens : tout excès de calories présente un risque, à tout âge.

Ces grands principes posés, nous devons, de temps à autre, analyser notre alimentation pour l’adapter aux changements physiologiques de notre organisme : plus le temps passe, plus nous avons du mal à absorber certains nutriments, par exemple.

Dès leur plus jeune âge, alors que l’aide et les conseils d’un professionnel de santé sont essentiels, nous pouvons aider les bébés et les jeunes enfants à développer de bonnes habitudes alimentaires en les encourageant à goûter à tout (et nous leur montrerons le bon exemple en faisant de même). L’idée est d’aider les tout-petits à ne pas être trop difficile en matière d’alimentation : voilà qui est plus facile à dire qu’à faire, mais ne baissez pas les bras et rappelez-vous que les habitudes prises avant leur adolescence seront probablement acquises pour le reste de leur vie.

Les jeunes enfants en pleine croissance ont besoin d’aliments nourrissants et énergétiques, en particulier de protéines et de calcium, qui contribuent au développement de leurs os et de leurs dents. Durant ces années, les parents doivent également être attentifs à toute éventuelle allergie alimentaire.3

Au cours de l’adolescence, les pics de croissance imposent la consommation de quantité de nutriments et de calcium (contenu dans le lait, le fromage et les yaourts), à un âge où les jeunes préfèrent grignoter des aliments de faible intérêt nutritionnel. Ils ont aussi besoin d’apports suffisants en minéraux essentiels, en particulier de zinc, de magnésium et de fer.

Lors de la transition entre l’adolescence et l’âge adulte, certaines mauvaises habitudes peuvent s’installer, en particulier chez les personnes qui font des études supérieures. (Si vous étiez vous-même étudiant, vous vous souvenez probablement de certaines de ces mauvaises habitudes…). On a facilement tendance à se satisfaire d’une alimentation transformée, rapide à préparer et bon marché : plats à emporter et pizzas ! Sans parler bien sûr du fait qu’en tant qu’étudiant, la consommation d’alcool est rarement raisonnable. Cela fait partie de la vie, certes, mais les jeunes adultes doivent tout de même s’assurer d’avoir un apport équilibré en nutriments essentiels pour rester en bonne santé et favoriser leur concentration ainsi que leur vitalité ; de bonnes sources de fer et de zinc sont indispensables.

Les besoins nutritionnels changent drastiquement lorsqu’une femme est enceinte4, puis après la naissance de son enfant. Les aliments riches en nutriments, tels que les fruits, les légumes et les céréales complètes, ainsi que les vitamines et les minéraux, tels que le calcium et l’acide folique, vont être utiles tant à la mère qu’à l’enfant. Il convient aussi de s’abstenir de toute consommation d’alcool et d’éviter les aliments contenant des substances dangereuses telles que le mercure. Les mères allaitantes ont besoin d’un apport supplémentaire de 400 à 600 calories par jour : la solution n’est pas dans la consommation de barres chocolatées, mais là encore, dans celle de produits frais, de protéines de qualité (par exemple, du poisson blanc) et d’aliments à faible IG, qui libèrent progressivement les glucides. Par ailleurs, les nouveaux parents auront besoin de suffisamment de nutriments pour gérer leur fatigue ! Les vitamines B et C, tout comme le magnésium, peuvent se révéler de puissants alliés.

Alors que nous avançons vers l’âge moyen et au-delà, la proportion d’aliments riches en nutriments doit croître, plus que celle des aliments riches en énergies mais sans intérêt nutritionnel : citons par exemple les biscuits sucrés, les gâteaux ou les boissons non alcoolisés, même s’il est difficile d’y résister. Au cours de la ménopause, les femmes5 doivent de nouveau veiller à maintenir un apport suffisant en calcium, tout en conservant une alimentation riche en fibres, mais pauvre en sel et en graisse ; le soja, les pois chiches et les lentilles sont une solution possible.

En prenant de l’âge, notre masse corporelle a tendance à diminuer, ce qui a un effet sur notre métabolisme général. Il est nécessaire d’en tenir compte dans notre balance énergétique. Nos besoins caloriques n’étant plus aussi élevés, nos choix devraient se porter sur des aliments à forte densité nutritive, tels que le lait à faible teneur en graisse qui est plus dense que le lait entier, et des aliments riches en fibres.

La consommation de lait enrichi en vitamine D contribue à augmenter les niveaux de cette vitamine qui tend à diminuer, même si la meilleure façon d’y remédier est de sortir se promener. À mesure que nous vieillissons, l’activité physique est aussi importante que l’alimentation. Il a été démontré qu’une activité douce, pratiquée quelques minutes chaque jour, améliore considérablement la qualité de vie des seniors.

Des compléments bienfaisants peuvent être une source utile de vitamines et de minéraux, vous fournissant les éléments dont vous avez besoin et ce, quel que soit votre âge. Une fois encore, votre médecin ou un professionnel de santé pourra vous conseiller sur la meilleure façon de combler vos besoins nutritionnels.

En modifiant un peu notre alimentation, en cultivant un état d’esprit positif et en adaptant notre activité physique, nous pouvons améliorer notre espérance de vie et vivre plus heureux, tout en partageant ce bonheur avec les personnes qui nous entourent !

  1. https://www.healthline.com/nutrition/nutritional-needs-and-aging []
  2. https://www.nbcnews.com/better/health/ask-nutritionist-should-i-eat-same-foods-everyday-ncna922956 []
  3. https://www.mayoclinic.org/diseases-conditions/food-allergy/symptoms-causes/syc-20355095 []
  4. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6115730/ []
  5. https://www.nhs.uk/live-well/healthy-body/menopause-and-your-bone-health/ []