Veuillez sélectionner votre pays

Pascale Martinez - Indépendant Lifeplus Associé


Comment le chrome fonctionne

Reading Time: 3 minutes

Comment le chrome fonctionne : tout ce que vous devez savoir sur ce puissant nutriment

Puisqu’il s’agit peut-être du moins connu des minéraux, vous vous demandez certainement ce qu’est le chrome et comment il fonctionne. Le chrome est un minéral qui aide notre organisme à métaboliser les glucides et les graisses au niveau microcellulaire et c’est un nutriment important. Un des intérêts du chrome, c’est qu’il permet d’équilibrer la glycémie, et nombreux sont ceux qui disent que ce minéral les aide à vaincre leurs envies de sucre. Le chrome contribue à réduire le taux de sucre dans le sang en boostant les capacités des récepteurs de l’insuline.1 En d’autres termes, il aide le corps à mieux utiliser l’insuline.

Savez-vous quelles sont les sources de chrome ?

La majeure partie de notre apport en chrome provient d’aliments sains comme les céréales complètes et les légumes frais, en particulier le maïs et les pommes de terre, ainsi que le poisson. La levure alimentaire est une des meilleures sources de chrome. On retrouve également ce minéral dans les poudres protéinées et les compléments alimentaires.

Si votre alimentation est saine et variée, il y a des chances pour que votre apport en chrome soit suffisant. Les brocolis et les produits à base de raisin sont des aliments riches en chrome.1

Pourquoi le chrome est-il si important pour les personnes diabétiques ?

Chez les personnes en bonne santé, l’insuline est une hormone qui aide l’organisme à apporter les sucres dans les cellules pour qu’ils soient transformés en énergie. Chez les personnes souffrant de diabète de type 2 (le plus courant), les cellules perdent leur réactivité à l’insuline. Ce phénomène est également appelé résistance à l’insuline. Dans la forme de diabète moins courante, le corps ne produit aucune insuline. C’est le cas dans le diabète de type 1, également connu sous le nom de diabète juvénile.

Le plus important pour réduire le déclenchement ou la progression du diabète, c’est un changement de mode de vie radical. L’alimentation et l’exercice physique sont essentiels pour limiter les risques liés à un taux de glycémie incontrôlé. Mais en réalité, ces changements de mode de vie sont souvent irréalisables.

Les moyens pharmacologiques utilisés pour contrôler le diabète (ou réduire la progression du prédiabète) présentent souvent des effets secondaires. Dans certaines études, la prise de compléments alimentaires à base de chrome vendus sans ordonnance a donné des résultats prometteurs chez les sujets obèses, au niveau de la réaction de l’organisme face à l’insuline et de son utilisation.2

Des scientifiques pensent que le chrome améliorerait les capacités de liaison de l’insuline. Certaines études ont établi un lien entre le diabète de type 2 et de faibles taux de chrome. Et lorsque les participants de ces études retrouvaient un taux de chrome normal, ils constataient une baisse de leur taux de glycémie.

Une étude de grande ampleur réalisée sur plusieurs années et portant sur 62 000 participants a analysé la fréquence du diabète de type 2 et la prise de compléments alimentaires à base de chrome (généralement sous la forme d’un complément multivitaminé qui en contient). Les participants ayant pris un complément alimentaire à base de chrome avaient 27 % de chances en moins d’avoir du diabète.3

En revanche, une autre étude a remarqué que le chrome pouvait avoir contribué à faire baisser la glycémie à jeun chez les participants (généralement le taux de glycémie le matin au réveil, sans avoir mangé pendant huit à douze heures), sans que cela n’améliore nécessairement leur A1C.4

L’A1C est le test sanguin réalisé en laboratoire qui aide à déterminer le taux moyen de sucre dans le sang d’une personne au cours des trois derniers mois.

Si vous n’êtes pas diabétique, le chrome peut-il tout de même être bénéfique pour vous ?

De manière générale, les études constatant un effet positif du chrome sur le taux de glycémie étaient réalisées sur des participants souffrant déjà de diabète (par opposition à des sujets sains).5 Cela pourrait être dû au fait qu’une alimentation saine apporte en grande partie la quantité de chrome nécessaire à notre organisme.

Mais le chrome peut tout de même être bénéfique pour les personnes ne souffrant pas de diabète, en particulier pour celles cherchant à réduire leur consommation de sucre ou à perdre du poids, car certains éléments suggèrent que le chrome peut réduire les fringales et l’appétit.6

Si vous êtes prédiabétique ou diabétique, consultez votre médecin pour vous faire prescrire des compléments alimentaires adaptés à base de chrome, qui viendront compléter les changements de votre mode de vie. Mais même si vous êtes en parfaite santé, un apport suffisant en chrome est important pour le rester.

  1. ods.od.nih. gov/factsheets/Chromium-HealthProfessional/ [] []
  2. Hua, Yinan, et al. “Molecular Mechanisms of Chromium in Alleviating Insulin Resistance.” The Journal of Nutritional Biochemistry, vol. 23, no. 4, Apr. 2012, pp. 313–319, doi:10.1016/j.jnutbio.2011.11.001.s []
  3. McIver, David J, et al. “Risk of Type 2 Diabetes Is Lower in US Adults Taking Chromium-Containing Supplements.” The Journal of Nutrition, vol. 145, no. 12, Dec. 2015, pp. 2675–2682, doi:10.3945/jn.115.214569. []
  4. Abdollahi, Mohammad, et al. “Effect of Chromium on Glucose and Lipid Profiles in Patients with Type 2 Diabetes; A Meta-Analysis Review of Randomized Trials.” Journal of Pharmacy & Pharmaceutical Sciences, vol. 16, no. 1, 2013, p. 99, doi:10.18433/j3g022. []
  5. https://doi.org/10.1093/ajcn/76.1.148 []
  6. Anton, Stephen D, et al. “Effects of Chromium Picolinate on Food Intake and Satiety.” Diabetes Technology & Therapeutics, vol. 10, no. 5, Oct. 2008, pp. 405–412, doi:10.1089/ dia.2007.0292 []