Veuillez sélectionner votre pays

Pascale Martinez - Indépendant Lifeplus Associé


Le gaspillage alimentaire : comment gaspiller moins

Reading Time: 4 minutes

Pour nos grands-parents, les denrées alimentaires étaient très précieuses. Ils n’achetaient que rarement des produits emballés, et faire son propre potager relevait davantage de la nécessité que d’un loisir à la mode.

De nos jours, les aliments transformés se trouvent partout. Entre les quantités colossales de nourriture gaspillée et le nombre élevé de personnes dépendantes de banques alimentaires, nous sommes sans cesse inondés de statistiques.

Vous ne réfléchissez peut-être pas à deux fois lorsque vous jetez la salade qui s’est gâtée avant que vous n’ayez eu le temps de la manger. Toutefois, certains rapports1 suggèrent qu’environ un tiers de la nourriture produite dans le monde entier est gaspillée chaque année.

Ne pourrions-nous pas trouver un moyen de réduire le gaspillage et d’utiliser les surplus de l’industrie alimentaire ?

Un mouvement mondial pour réduire le gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire est une conséquence inéluctable du très large choix de produits que les supermarchés entreposent. Ces gammes étendues peuvent leur compliquer la tâche quand il s’agit de prévoir les ventes de produits en fonction de chaque ligne et de chaque magasin, chacun des articles ayant des exigences de stockage et des dates de péremption différentes. Aussi, il serait bien plus judicieux de trouver un moyen d’utiliser ces surplus alimentaires, plutôt que de potentiellement finir par les détruire.

Désormais, les gouvernements et les entreprises s’unissent aux restaurants éphémères et aux associations caritatives autour d’initiatives concrètes pour s’assurer qu’une plus grande partie de la nourriture que nous produisons est consommée.

  • En février 2016, la France a été la première à interdire aux supermarchés de jeter ou détruire les aliments invendus. Au lieu de cela, ils feront don des produits toujours comestibles, mais proches de leur date de péremption, à des associations caritatives et des banques alimentaires.2 
  • Au Royaume-Uni, 98 détaillants alimentaires, producteurs et représentants des autorités locales ont signé l’accord Courtauld Commitment, sous l’égide de l’association caritative WRAP (Waste and Resources Action Programme3, Programme d’action relatif au gaspillage et aux ressources), en vue de réduire les déchets et le gaspillage de ressources telles que l’eau, dans le domaine agricole comme chez les particuliers.
  • Plutôt que de jeter des fruits et légumes comestibles, mais flétris ou de forme inhabituelle, des détaillants britanniques tels qu’Asda, Tesco et Waitrose les vendent sous l’appellation « moche », « imparfaitement parfait » ou « moins que parfait », à des prix avantageux, presque parfaits.
  • Au Danemark, le supermarché Wefood vend uniquement des surplus alimentaires à prix remisés, dont on s’est débarrassé en raison d’emballages endommagés, de mauvais étiquetages ou de l’approche de la date de péremption.
  • Aux États-Unis et en Europe, des restaurants ne servant que des plats à base d’ingrédients jetés par les supermarchés (souvent à l’approche de la date de consommation recommandée) ont ouvert leurs portes.

Vous détestez gaspiller ? Alors vous adorerez réutiliser vos restes

Nous pouvons tous contribuer à réduire le gaspillage alimentaire. Ensemble, nous pouvons faire une grosse différence, non seulement en ce qui concerne nos déchets domestiques, mais aussi dans les méthodes de planification et d’achat des supermarchés.4

Astuces pour réduire le gaspillage alimentaire à la maison

Rappelez-vous les jours difficiles

Pensez au nombre de plats que vous pourriez préparer avec votre rôti du dimanche, qu’il s’agisse d’un poulet ou d’un gigot d’agneau, plutôt que de n’en faire qu’un seul repas. Vous pourriez aussi économiser de l’argent.

Planifiez vos repas de la semaine

Regardez ce que vous avez dans vos placards, votre réfrigérateur et votre congélateur. Puis, achetez seulement ce qu’il vous manque pour vos repas. Vous trouverez de très bons exemples d’outils de planification des repas et de listes de courses sur Pinterest. Une fois vos dîners planifiés, commencez à réfléchir aux déjeuners et aux petits déjeuners pour optimiser votre visite hebdomadaire au supermarché.

Cuisinez vous-même vos repas quand vous le pouvez

Les plats préparés offrent une solution rapide. Cependant, vous devez acheter la quantité imposée, qui est parfois supérieure à ce dont vous avez vraiment besoin. Cuisinez vous-même et vous pourrez facilement préparer des portions adaptées à chaque membre de votre famille. Vous trouverez de nombreux sites Web gratuits avec d’excellentes recettes à préparer en 15 minutes.

Réutilisez vos restes

Soupes, risottos, currys et sautés sont des plats simples et savoureux qui permettent tous de réutiliser les viandes et légumes non consommés. Intégrez-les dans vos repas de la semaine afin de vérifier ce qu’il vous reste et de le consommer avant qu’il ne soit trop tard.

Dites bonjour au congélateur

Les aliments congelés sont parfois tout aussi nutritifs que les produits frais. Les légumes congelés peuvent aussi vous aider à gérer les portions. Pensez également à placer au congélateur les aliments que vous n’allez pas tarder à jeter. Le pain rassis est parfait pour faire de la chapelure, tandis que les bananes trop mûres et les fruits mous feront un excellent smoothie ou pudding. Congelez vos restes de viande pour les ajouter à vos ragoûts et vos légumes cuits pour préparer une soupe en un clin d’œil. Pensez simplement à tout étiqueter pour éviter les surprises à la décongélation.

Réduire le gaspillage dès l’achat et au restaurant

Privilégiez les étals spécialisés dans les supermarchés ou les magasins et marchés locaux

Achetez vos viandes, poissons, pains, fruits et légumes au poids ou en vrac quand vous le pouvez. Vous économiserez de l’argent en achetant la quantité exacte dont vous avez besoin, plutôt que des quantités pré-emballées et prédéfinies. Vous réduirez les déchets d’emballage par la même occasion.

Privilégiez les enseignes engagées en faveur de la réduction des déchets

Préférez les détaillants, enseignes et restaurants qui tentent activement de réduire le gaspillage, par exemple en faisant don de leurs surplus alimentaires. Plus nous serons nombreux à montrer que nous sommes convaincus que les entreprises doivent mieux gérer leur gaspillage, plus leurs activités s’engageront sur cette voie.

Osez dire « non, merci »

Lorsque vous mangez au restaurant, ne commandez pas l’accompagnement que le serveur essaie de vous vendre si vous n’êtes pas sûr de le manger. Les restes des restaurants sont bien souvent plus difficiles à réutiliser, donc tout ce que vous ne mangez pas finira très probablement à la poubelle.

Un dernier conseil. . .

Achetez de la salade emballée uniquement si vous prévoyez de la manger dans les quelques jours qui suivent : elle n’est bonne pour votre santé que si elle finit effectivement dans votre estomac !

  1. https://www.unenvironment.org/thinkeatsave/get-informed/worldwide-food-waste []
  2. https://www.businessinsider.com/how-france-became-a-global-leader-in-curbing-food-waste-2018-1?r=US&IR=T []
  3. https://en.wikipedia.org/wiki/Waste_%26_Resources_Action_Programme []
  4. https://www.lifehack.org/355341/scientists-discover-why-eating-leftovers-good-for-your-health []