Veuillez sélectionner votre pays

Pascale Martinez - Indépendant Lifeplus Associé


Les enzymes, catalyseurs d’énergie

Reading Time: 3 minutes

N’avons-nous pas tous rêvé de pouvoir appuyer sur un bouton magique qui nous permettrait de réaliser nos tâches quotidiennes en deux fois moins de temps, ce qui nous en laisserait davantage pour faire tout ce qui nous plaît ? Tant que ce bouton magique n’existera pas, la lessive prendra toujours autant de temps. Pour nous consoler, nous serons peut-être heureux de savoir que notre corps dispose de petits assistants qui permettent à tous nos mécanismes internes de fonctionner sans s’arrêter…

On les appelle les enzymes : ce sont des protéines assez exceptionnelles qui agissent comme des catalyseurs capables de mettre en œuvre et d’accélérer de nombreux processus chimiques. Revenons à la lessive que nous venons d’évoquer : les enzymes de la lessive en poudre nettoient les vêtements à basse température en dégradant les protéines contenues dans les taches de nourriture tenaces.

En dépit de leur importance, les enzymes ne sont pas autant connus que les autres nutriments tels que les vitamines ou les minéraux. Si tout le monde a déjà entendu parler de la vitamine C ou du magnésium, on ne peut pas en dire autant de la trypsine.

Découverte et fonctionnement des enzymes

La compréhension moderne du fonctionnement des enzymes est à mettre sur le compte de travaux chimiques révolutionnaires.  Eduard Buchner1, un scientifique allemand, a découvert que le processus de fermentation de la levure se poursuivait, même en l’absence de cellules vivantes de cette même levure. Il en a alors conclu que les enzymes étaient l’ingrédient actif de la fermentation. Depuis lors, la recherche sur les enzymes a été déterminante dans la compréhension du corps humain.

Les enzymes agissent comme des catalyseurs, transformant l’énergie qui n’est pas encore disponible en substances facilement absorbables par l’organisme. Certaines travaillent en association avec d’autres éléments, les coenzymes, lesquelles se lient à « leur » enzyme, servant ainsi de facilitateurs. Tout comme chaque coenzyme fonctionne uniquement avec une enzyme spécifique, chaque enzyme remplit une fonction bien précise. Alors que les enzymes sont impliquées dans de nombreux processus métaboliques, nous nous concentrerons dans cet article sur le rôle des enzymes digestives.

Les enzymes digestives2 sont synthétisées par différents organes : les glandes salivaires (amylase, lipase), l’estomac (pepsine) ou le pancréas (trypsine). Par exemple, la pepsine et la trypsine dégradent les protéines, l’amylase agit sur les glucides et la lipase se charge des lipides. En décomposant ces macronutriments, elles permettent aux micronutriments tels que les vitamines et les minéraux de passer de l’intestin au sang. Sans la présence des enzymes, les micronutriments ne feraient que parcourir notre organisme sans être absorbés. Les enzymes sont donc indispensables à notre équilibre nutritionnel.

Enzymes essentielles

De nos jours, une alimentation souvent transformée et peu nutritive, le stress, un mode de vie sédentaire et des troubles anxieux sont accusés de provoquer un stress inflammatoire dans notre organisme. Les enzymes sont susceptibles de diminuer ce stress inflammatoire et permettraient notamment d’atténuer les douleurs liées à l’arthrose3. En outre, les enzymes constituent de puissants antioxydants puisqu’elles réduisent les dommages causés dans nos tissus par les radicaux libres.

De plus en plus d’études suggèrent qu’à mesure que nous vieillissons, les enzymes se dérèglent, en particulier en cas de maladie chronique4. Un régime équilibré comportant tous les nutriments et vitamines nécessaires contribue au bon fonctionnement des enzymes.

Bien que des troubles de la digestion tels que des gaz ou des ballonnements soient parfois associés à un déficit en enzymes, la recherche à ce sujet reste pour le moment incertaine. De tels symptômes peuvent être associés à une insuffisance pancréatique, mais aussi être mis sur le compte d’intolérances alimentaires ou d’une alimentation déséquilibrée. Il peut être utile de procéder à quelques changements dans son alimentation et, si les symptômes persistent, de favoriser sa production d’enzymes grâce à quelques astuces très simples.

Favoriser votre production d’enzymes

Si vous voulez augmenter la présence de ces héros discrets dans votre corps, vous devez faire les bons choix en matières d’alimentation. Tournez-vous vers les aliments crus ou fermentés, car les enzymes sont très sensibles à la chaleur et sont détruites par la cuisson.

La consommation de fruits est tout indiquée. La papaye et l’ananas contiennent respectivement de la papaïne et de la broméline, aux propriétés anti-inflammatoires. Les aliments fermentés comportent quantité d’enzymes actives : les pickles, la salade de kimchi traditionnelle venue d’Asie, les boissons telles que le kombucha ou le kéfir, ainsi que les yaourts en sont des sources idéales. Essayez d’associer boissons fermentées et fruits dans un smoothie, pour une boisson rafraîchissante riche en vitamines et en précieuses enzymes. Il est important de compléter votre alimentation avec un apport sain en vitamines ; de nombreuses coenzymes dérivent d’ailleurs des vitamines. Un régime alimentaire fondé sur des aliments complets biologiques, non transformés et riches en macro- et micronutriments essentiels favorisera votre production d’enzymes et contribuera à votre bien-être général.

  1. https://www.nobelprize.org/prizes/chemistry/1907/buchner/facts/https://www.nobelprize.org/prizes/chemistry/1907/buchner/facts/ []
  2. https://en.wikipedia.org/wiki/Digestive_enzyme []
  3. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4089899/ []
  4. https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2210833515000672 []