Veuillez sélectionner votre pays

Pascale Martinez - Indépendant Lifeplus Associé


Des habitudes alimentaires équilibrées

Reading Time: 4 minutes

Nous nous sommes posé la question suivante : pourquoi autant de gens adoptent-ils un comportement plus radical à divers moments de l’année, pour finalement se rendre compte que la réalité est loin de répondre à leurs attentes et que l’écart entre l’effet escompté et le résultat réel demeure considérable ?

Des chercheurs de l’université de Californie ont étudié l’efficacité des traitements contre l’obésité1 aux États-Unis et ont découvert que la plupart des régimes alimentaires n’ont aucun effet positif sur la gestion pondérale. La plupart des personnes reprennent les kilos qu’elles avaient perdu pendant leur régime, et plus de 40 % d’entre elles reprennent davantage de poids. Il doit bien y avoir une raison à cela.

De fait, les régimes semblent entraîner une prise de poids sur le long terme, plutôt que la perte de poids désirée.

Dans une autre étude, des chercheurs ont analysé le risque relatif de décès en relation avec quatre habitudes saines2 : manger suffisamment de fruits et de légumes, pratiquer une activité physique (au moins trois fois par semaine), ne pas fumer et boire avec modération. Cette étude a révélé que l’adoption de l’une de ces habitudes diminuerait le risque relatif de décès pour les individus de poids normal. Mais, plus intéressant encore, elle a démontré que le même résultat était valable pour les personnes en surcharge pondérale ou obèses.

Cela signifie que prendre soin de votre santé n’implique pas nécessairement de perdre du poids, mais de prendre le contrôle de votre mode de vie et d’apprendre à connaître votre corps.

Cela peut sembler plus simple que ça ne l’est en réalité.

Apprendre à manger en pleine conscience

Chacun métabolise les aliments à sa manière. Les personnes au mode de vie intense ont rarement le temps de s’asseoir et de manger sainement, sans distractions. Pourtant, apprendre à manger en pleine conscience3 serait une excellente chose.

Cela ne veut pas dire que tout le monde doit se mettre à la méditation. Cela signifie plutôt que vous pouvez manger autant que vous le souhaitez, tout en apprenant, petit à petit, à connaître les aliments qui vous font vous sentir bien. Cela implique également de manger à des heures régulières, sans distractions, et de rester concentré sur la saveur de votre repas.

Il est normal d’apprécier la première bouchée de votre plat, mais votre attention est ensuite attirée ailleurs, souvent inconsciemment. Vous concentrer sur la saveur de votre plat est une bonne manière de savoir comment votre corps réagit aux divers aliments. Par ailleurs, le fait de manger un peu plus lentement offre un indicateur plus précis du moment où vous êtes complètement rassasié et vous empêche par la même occasion de trop manger. En outre, une assiette plus petite vous aidera également à développer une plus grande conscience des aliments.

Dans l’idéal, vous parviendrez à savoir comment votre corps réagit à divers types d’aliments. Cela pourrait vous aider à relativiser quant à ce que vous mangez, et en quelle quantité.

Que manger ?

Ce que vous mangez est primordial. Les glucides doivent faire partie intégrante de votre régime alimentaire. Nombreuses sont les personnes qui choisissent de suivre un régime pauvre en glucides ou de les supprimer complètement de leur alimentation. Cependant, il s’agit d’un macronutriment essentiel et d’une précieuse source d’énergie. Les glucides constituent le principal apport énergétique de votre organisme et favorisent le bon fonctionnement de vos organes.  Ils permettent également de combler votre appétit. Ainsi, ils constituent un aliment essentiel lorsqu’il s’agit de manger en pleine conscience et de vous focaliser sur les sensations que procurent les divers aliments que vous mangez. Tout est une question d’équilibre. Une alimentation saine doit inclure davantage de glucides complexes nutritifs (légumes, fruits à coques, fèves, céréales complètes) que de glucides simples, qui ne présentent qu’une faible valeur nutritionnelle, voire une valeur nutritionnelle nulle.

Les aliments complets riches en féculents sont ceux qui contiennent le plus de nutriments, tels que des fibres, du calcium, de la vitamine B et du fer. C’est le cas du pain complet, des pâtes, du riz et des céréales pour le petit-déjeuner. Les fruits et les légumes, tels que les légumes-racines, sont également de bonnes sources nutritives.

Une alimentation saine et équilibrée doit aussi inclure des protéines et des graisses. Les protéines, contenues dans la viande, le poisson, les œufs, les produits laitiers, les fruits à coques, les légumineuses et le soja, sont également de bonnes sources d’énergie. Mais plus important encore, les protéines vous apportent des acides aminés essentiels. Souvent considérés comme des composantes biologiques de base, les acides aminés sont essentiels pour la croissance, la réparation et le développement du corps.

Une petite quantité de graisses est également bonne pour la santé, car elles contiennent des acides gras essentiels. Les poissons gras, la viande et les fruits à coques comptent parmi les sources riches en graisses saines.

Les aliments et le métabolisme

Lorsque vous essayez de trouver un équilibre entre les aliments que vous pouvez manger et ceux que vous devez éviter, il peut également être utile de prendre en compte les divers aspects qui peuvent influencer votre métabolisme.

Chacun réagit différemment aux aliments, mais de façon générale, les protéines sont plus difficiles à digérer que les glucides ou les graisses.  Cela ne veut pas dire pour autant qu’elles ne sont pas importantes. C’est tout le contraire. Tout est une question d’équilibre et de quantités adaptées à vos besoins.

Les habitudes alimentaires et le métabolisme sont influencés par les niveaux de stress auxquels nous sommes confrontés au quotidien. Certaines pathologies, telles que les allergies, peuvent avoir une influence majeure sur le métabolisme, tout comme l’âge et le niveau d’activité physique.

Que cela nous plaise ou non, les hommes ont généralement un métabolisme plus rapide que les femmes. En vieillissant, le corps évolue et le métabolisme ralentit naturellement. Enfin, le poids joue également un rôle essentiel, car il influence la vitesse à laquelle le corps transforme les aliments en nutriments. Plus vous avez de poids, plus votre métabolisme a tendance à être lent.

De nombreux facteurs sont nécessaires pour trouver une approche équilibrée vis-à-vis de l’alimentation et du bien-être. Une réduction drastique de votre apport en calories peut avoir un effet immédiat, mais parvenir à un poids qui vous convient sur le long terme requiert davantage d’apprentissage et de temps.

Modifier votre comportement, petit à petit et avec assiduité, est un effort à long terme qui peut produire de nombreux résultats. Non seulement vous deviendrez plus positif vis-à-vis de votre corps, mais vous serez aussi en meilleure santé et aurez davantage d’énergie. Somme toute, vous pourriez vous fixer cette année un objectif réaliste : trouver votre équilibre et déterminer les aliments qui sont bons pour vous.

  1. http://janetto.bol.ucla.edu/index_files/Mannetal2007AP.pdf []
  2. https://www.huffpost.com/entry/study-suggests-weight-may_b_10416876 []
  3. https://www.health.harvard.edu/staying-healthy/8-steps-to-mindful-eating []