Veuillez sélectionner votre pays

Pascale Martinez - Indépendant Lifeplus Associé


Adaptogènes : herbes et autres plantes

Reading Time: 3 minutes

Des remèdes naturels pour soulager le stress

Les plantes adaptogènes font de plus en plus d’adeptes à travers le monde, en réponse au mode de vie moderne particulièrement stressant. Les adaptogènes peuvent être pris sous forme de compléments alimentaires, mais de nombreux adaptogènes naturels peuvent facilement être intégrés à votre régime alimentaire par le biais d’une alimentation saine et équilibrée afin de bien se nourrir.

Que sont les adaptogènes ?

Les adaptogènes sont des plantes qui aident notre corps à s’adapter au stress psychologique, physique et émotionnel. Des recherches menées par l’Institut des plantes suédois ont démontré que ces plantes peuvent présenter des propriétés stimulantes anti-fatigue, anti-dépression, anti-anxiété et anti-âge. 1 Certaines herbes, plantes et champignons figurent dans la liste des adaptogènes.

8 adaptogènes aux noms méconnus mais aux bienfaits éprouvés

Des herbes ou plantes aux noms méconnus, telles que la rhodiole ou l’ashwagandha, ne doivent pas vous décourager de recourir aux adaptogènes, car elles peuvent avoir un réel impact sur votre santé. Les adaptogènes peuvent affecter positivement le système nerveux central de diverses façons, comme vous allez le découvrir ci-dessous :

Le Panax ginseng

Le Panax ginseng est une plante asiatique dont nous cuisinons communément les racines. Plusieurs études ont démontré que le ginseng présente de nombreux bienfaits pour la santé : il peut renforcer le système immunitaire, apaiser les inflammations, et lutter contre le stress et le vieillissement. 2

Préparation :

Le ginseng peut être consommé cru ou légèrement cuit à la vapeur, seul ou dans de l’eau comme une infusion.

Le ginseng sibérien

Également connu sous le nom d’« éleuthérocoque », le ginseng sibérien, selon diverses études, participe à réguler les troubles de l’organisme, à réduire le stress psychologique et physique, à améliorer le système circulatoire et à favoriser la circulation sanguine, ce qui à son tour contribue à l’élimination de la stase sanguine et à la revitalisation de l’estomac. 2

Préparation :

Comme le Panax ginseng, le ginseng sibérien peut être consommé cru ou légèrement cuit à la vapeur, seul ou dans de l’eau comme une infusion.

La rhodiole

Également appelée « racine d’or », la rhodiole peut avoir des effets anxiolytiques dans les situations stressantes. Les résultats d’une étude portant sur l’état de fatigue d’un groupe de jeunes médecins en bonne santé dans un service de nuit suggèrent que la rhodiole peut réduire la fatigue générale dans certaines situations stressantes. 3

Préparation :

Les feuilles et les pousses peuvent être consommées crues ou cuites.

Le champignon Cordyceps

Le champignon Cordyceps (également connu sous le nom de « champignon chenille ») est un adaptogène courant aux propriétés éprouvées pour apporter un regain d’énergie et réduire la fatigue, selon des recherches menées par l’université polytechnique de Hong Kong et l’école d’agronomie et d’ingénierie de l’université de technologie du Sud de la Chine. 4

Préparation :

Ces champignons pleins de ressources peuvent être ajoutés à la plupart des plats, cuits ou crus.

Le basilic sacré

Le basilic sacré (Ocimum sanctum), plus connu sous le nom de « tulsi » en Inde, fait partie intégrante de la médecine ayurvédique depuis plusieurs siècles. Des études ont démontré que cet adaptogène ayurvédique contient divers composés phytochimiques susceptibles de favoriser la lutte contre le stress. 5

Préparation :

Le basilic sacré peut être consommé cru ou cuit comme du basilic standard.

L’ashwagandha

L’ashwagandha est connue sous le nom de « ginseng indien » ou « cerise d’hiver ». Cette plante aux multiples vertus peut influer sur divers systèmes de l’organisme : le système neurologique, le système immunitaire, le système énergétique, le système endocrinien et le système reproducteur. 6

Des études indiquent qu’elle dispose de propriétés antioxydantes pouvant améliorer la résistance d’un individu au stress, et ainsi potentiellement améliorer sa qualité de vie. 6

Préparation :

L’ashwagandha est traditionnellement consommée sous forme de poudre mélangée à du lait et du miel.

L’astragale

L’astragale est une plante utilisée depuis des siècles dans la médecine traditionnelle chinoise. 7

D’après certaines études, elle présente divers bienfaits pour la santé : le renforcement du système immunitaire, l’atténuation du stress, ainsi que des propriétés anti-inflammatoires et anti-âge. 2

Le Schisandra chinensis

Les fruits du Schisandra chinensis (les baies aux cinq saveurs) sont plus connus que la plante elle-même. Des recherches menées par l’Institut des plantes suédois ont démontré que cet adaptogène possède des propriétés anti-inflammatoires, renforce le système immunitaire et réduit la fatigue physique comme mentale.1

Préparation :

L’une des meilleures façons de consommer les baies du Schisandra chinensis est de les faire bouillir et de les boire en infusion.

Comment intégrer des adaptogènes naturels à votre alimentation

Les divers adaptogènes peuvent être consommés de différentes façons, sous forme d’infusion ou de teinture, mijotés dans une soupe ou un ragoût, ajoutés dans un smoothie ou dans un plat, ou simplement crus ou en tant que compléments alimentaires. Toutefois, comme pour tout complément alimentaire, il est conseillé de consulter un professionnel de santé au préalable. De nombreuses recettes à base d’adaptogènes sont disponibles, mais vous pouvez aussi expérimenter différents moyens de les intégrer à votre alimentation. Par exemple, vous pouvez ajouter les feuilles et les pousses de la rhodiole à vos salades pour apporter une note d’amertume. Le basilic sacré, quant à lui, est traditionnellement utilisé dans la cuisine thaï pour assaisonner tous les plats adaptés. Les adaptogènes présentent tellement de bienfaits potentiels pour la santé… Pourquoi ne pas leur laisser une chance ?

  1. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3991026/ [] []
  2. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6240259/ [] [] []
  3. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/11081987/ []
  4. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5584359/ []
  5. https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0944711312000517 []
  6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3573577/ [] []
  7. https://www.nccih.nih.gov/health/astragalus []